Sifflets KONGO – YOMBE Whistles

SIFFLETS KONGO (YOMBE)

HYOM01D
Nom vernaculaire: suivant le type de sifflet et la région, les noms peuvent différer, mais « nsiba » est la dénomination la plus utilisée aussi bien pour le sifflet en corne d’antilope que celui en bois (voir B. Söderberg – p. 194 – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes)
Ethnie Yombe 
(région du Bas Congo)
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H1 ~ 43 cm; H2 ~ 29 cm
Matériau: bois
Décoration: ce type de sifflet se caractèrise par un renflement de forme plus ou moins ovoïde, se trouvant sous l’embouchure ronde. Dans ce genre de sifflet, le trou de modulation est situé au niveau de la base.
Ces sifflets sont chacun décorés d’une main fermée.

Usage: hormis l’usage à la chasse, permettant au chasseur de signaler sa position et à appeler ses chiens, à ces sifflets, est souvent attaché un caractère magique, certains de ceux-ci étaient peut-être destinés aux féticheurs ou « Nganga » ?
Remarque: ce type sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets tronconiques allongés (quinze groupes):Neuvième groupe –
Sifflets tronconiques allongés et renflés à lumière partielle.
Pour voir des exemplaires semblables consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

  • Livres:
    J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974 – Planches XXXVI  & XXXVII n°422 à 438.
    Bertil Söderberg – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes – Stockholm 1956 – pages 181 à 220 + figures et photos.
    Annales du Musée du Congo – Collections ethnographiques (Tome I Fascicule I – La musique) – Bruxelles 1902 – chap. VI + figures et photos.
    Raoul Lehuard – Arts d’Afrique Noire –  Arnouville N° 6 été 1973  – page 13.
  • Sites internet:

Enregistrer

Enregistrer

Aérophone – Sifflet KONGO Whistle

 SIFFLET KONGO (YOMBE)

HYOM01C

Nom vernaculaire: suivant le type de sifflet et la région, les noms peuvent différer, mais "nsiba" est la dénomination la plus utilisée aussi bien pour le sifflet en corne d’antilope que celui en bois (voir B. Söderberg – p. 194 – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes)
Ethnie Yombe 
(région du Bas Congo)
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H ~ 39 cm
Matériau: bois
Décoration: ce type de sifflet se caractérise par un renflement de forme plus ou moins ovoïde, se trouvant sous l’embouchure ronde. Dans ce genre de sifflet, le trou de modulation est situé au niveau de la base.
Ce sifflet est orné d’une figurine représentant un quadrupède aux formes massives, à tête humaine !

Usage: hormis l’usage lors de la chasse, permettant au chasseur de signaler sa position et à appeler ses chiens, à ces sifflets, est souvent associé un caractère magique.Certains de ces sifflets étaient peut-être destinés aux féticheurs ou "Nganga" ?
Remarque: ce type sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets tronconiques allongés (quinze groupes):Neuvième groupe – Sifflets tronconiques allongés et renflés à lumière partielle.
Pour voir des exemplaires semblables consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

  • Livres:
    J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974 – Planches XXXVI  & XXXVII n°422 à 438.
    Bertil Söderberg – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes – Stockholm 1956 – pages 181 à 220 + figures et photos.
    Annales du Musée du Congo – Collections ethnographiques (Tome I Fascicule I – La musique) – Bruxelles 1902 – chap. VI + figures et photos.
    Raoul Lehuard – Arts d’Afrique Noire –  Arnouville N° 6 été 1973  – page 13.
  • Sites internet:
  • Pour en savoir plus sur les Kongo:
    http://detoursdesmondes.typepad.com/dtours_des_mondes/kongo/index.html



    yomb

    Bertil Söderberg – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes – Stockholm 1956 – planche XXII; photo6 

Aérophone – Sifflets KONGO Whistles

SIFFLETS KONGO

kongo01

HPIM8141a
Détail H1
 
kongo01a
Détail H2

kongo01b
Détail H2

HPIM8142b
Détail H6

Nom vernaculaire: suivant le type de sifflet et la région, les noms peuvent différer, mais "nsiba" est la dénomination la plus utilisée aussi bien pour le sifflet en corne d’antilope que celui en bois (voir B. Söderberg – p. 194 – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes).
Ethnie 
Ensemble de 6 sifflets provenant du Bas-Congo. Les trois de gauche (H1,H2 & H3 sont Yombe Ils ont tous les trois été collectés, avant1907).
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H1 ~ 42 cm; H2 ~ 41,5 cm; H3 ~ 36,5 cm; H4 ~ 30 cm; H5 ~ 28 cm; H6 ~ 31 cm
Matériau: bois, corde
Décoration: ce type de sifflet se caractérise par un renflement de forme plus ou moins ovoïde, se trouvant sous l’embouchure. Dans tous les exemplaires, cette embouchure est ronde. Dans ce genre de sifflet, le trou de modulation est situé au niveau de la base.
H1: est décoré d’une main fermée.
H2: comme sur les nombreux objets fabriqués par les Yombe, des décorations sont gravées sur la surface de ce sifflet. Les décorations affectent des formes géométriques, caractéristiques de cette région du Bas-Congo et que l’on retrouve dans les scarifications corporelles "mabina" des femmes Yombe (voir photos ci-dessus).
"Les scarifications, au Mayombe furent parmi les plus savantes et les plus belles de toute l’Afrique; elles étaient exécutées sur le corps des petites filles vers l’âge de dix ans". (Frère J. Cornet, 1989).
H3: entailles dans le manche
H4: pas de décoration

H5: pas de décoration
H6: décoré sur le manche de losanges incisés et de plusieurs séries de petites entailles.
Usage: hormis l’usage lors de la chasse, permettant au chasseur de signaler sa position et à appeler ses chiens, à ces sifflets, est souvent associé un caractère magique.Certains de ces sifflets étaient peut-être destinés aux féticheurs ou "Nganga" ?
Remarque: ce type de sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets tronconiques allongés (quinze groupes): Neuvième groupe –
Sifflets tronconiques allongés et renflés à lumière partielle.
Pour voir des exemplaires semblables consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

  • Livres:
    J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974 – Planches XXXVI  & XXXVII n°422 à 438.
    Bertil Söderberg – Les instruments de musique au Bas-Congo et dans les régions avoisinantes – Stockholm 1956 – pages 181 à 220 + figures et photos.
    Annales du Musée du Congo – Collections ethnographiques (Tome I Fascicule I – La musique) – Bruxelles 1902 – chap. VI + figures et photos.
    Raoul Lehuard – Arts d’Afrique Noire –  Arnouville N° 6 été 1973  – page 13.
  • Sites internet:

Carte postale: Avant 1920
Editeur: Nels: pour les Chanoinesses – Missionnaires de St Augustin – Kangu
Légende: Congo
Pays: R.D. du Congo

Carte postale: Avant 1920
Editeur: Nels – Bruxelles
Légende: Jeunes filles Mayumbe
Pays: R.D. du Congo


 

Aérophone – Sifflets KUBA Whistles


SIFFLETS
KUBA

kuba

Nom vernaculaire: ?
Ethnie Kuba
(région du Kasaï)
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H1 ~ 78,5 cm;  H2 ~ 49 cm
Matériau: bois, fibres
Décoration: le trou de modulation est situé à la base au niveau de la spatule coudée. Dans ce genre de sifflet, celui de  gauche non décoré, est exceptionnel par sa longueur (plus de 78 cm).
Celui de droite plus petit, possède, comme seule décoration deux enroulements de fibres vegétales, l’un situé à son embouchure et l’autre en son milieu.
Usage:
Remarque: ce type sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets tronconiques allongés (quinze groupes): Huitième groupe –
Sifflets tronconiques allongés et renflés à lumière totale et munis d’un appendice terminal en forme de spatule coudée .
Pour voir des exemplaires semblables consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

Aérophone – Sifflet PENDE ou HUNGAAN Whistle


SIFFLET PENDE ou HUNGAAN

pende

Nom vernaculaire: ?
Ethnie Pende / Hungaan (région du Kwilu)
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H ~ 11,5 cm
Matériau: bois
Décoration: ce type de sifflet possède un trou de modulation situé au niveau de la branche coudée. L’extrémité du sifflet opposé à l’embouchure est ornée d’un visage inscrit dans un losange. Un trou de suspension est percé à l’arrière de la tête.
Usage: amulette ou sifflet de chasseur ?
Remarque: ce type sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets tronconiques allongés (quinze groupes): Quatrième groupe –
Sifflets tronconiques allongés à lumière cul-de-sac et munis d’une branche coudée .
Pour voir des exemplaires semblables consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

Aérophone – Sifflets KUBA Whistles

SIFFLETS KUBA

kuba001

kuba

HPIM7801e
Nom vernaculaire: nshemp
Ethnie: Kuba / Showa (région du Kasaï)
Pays: R. D. du Congo
Dimension: H1 ~ 41,5 cm; H2 ~ 40 cm; H3 ~ 39,5 cm; H4 ~ 38,5 cm; H5 ~ 22,5 cm
Matériau: bois, fibres
Décoration: chacun de ces sifflets possède un trou de modulation situé au niveau de la branche coudée.
Quatre de ces sifflets sont gravés de motifs décoratifs semblables à ceux que l’on retrouve sur les fameux velours du Kasaï (dessins géométriques rectilignes et curvilignes, ou "bwiin"). Torday dans son étude sur les peuples Bakuba, (1911) et plus récemment le R. F. Joseph Cornet dans Etude sur l’Art Royal Kuba, (1982) ont décrit et illustré cet art décoratif Kuba. C’est en effet le peuple Kuba (le royaume kuba est un ensemble de tribus dont le roi est le chef de la tribu la plus importante: les Bushoong) qui développa avec le plus de bonheur cet art géométrique abstrait; ces créations partant des motifs traditionnels et dont l’équivalent se retrouve dans les royaumes Tshokwe, Luba et Kongo voisins. Ce dessin abstrait est complexe, outre la survivance d’archaïsmes fondés sur le chevron, le dessin Kuba s’inspire aussi de "tatouages-scarifications"  qui étaient encore incisés jusqu’il y a peu sur le ventre des fillettes impubères. On remarquera plus particulièrement parmi les motifs "bwiin", le motif "imbol" simple, un des plus commun et que l’on retrouve sur beaucoup d’objets Kuba.
Usage: utilisé durant les réunions de sociétés secrètes (Leo Polfiet p. 44 dans Bodies of resonance – Musical instruments of Zaïre – Jahn München 1985).
Utlisé comme sifflet de chasse (M. Ginzberg p.148 dans Afrique. l’Art des Formes – Skira 2000)
Remarque: ce type de sifflet est classé par J. S. Laurenty dans les sifflets troconiques allongés (quinze groupes): Treizième groupe
Sifflets tronconiques allongés et renflés à lumière cul-de-sac et munis d’une branche coudée.
Pour voir des exemplaires semblable consulter J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974.

Références:

  • Livres:
    J.S. Laurenty – La systématique des aérophones de l’Afrique Centrale – Tervuren 1974 – Planches XXXIX  & XL n°457 à 481.
    Leo Polfiet – Bodies of resonance – Musical instruments of Zaïre – Jahn München 1985 – p. 44
    Marc Ginzberg – Afrique . l’Art des Formes – Skira 2000 –  p.148
    .
  • Sites internet:
    Sotheby’s Paris 

    10 Sep 07 PF7027 Session 1
    Paris

    The Marc and Denyse Ginzberg Collection, African Forms – Lot n° 29 (très beau sifflet type Kuba vendu 3600€) et attribué Teke dans le catalogue de la vente !

  • Pour en savoir plus sur l’Empire Bakuba :
    http://www.congogallery.be/pdf/kuba.pdf
    http://detoursdesmondes.typepad.com/dtours_des_mondes/kuba/index.html


    kuba03
    Peinture de Norman Hardy d’une femme Kuba de haut rang. Sur son ventre, des scarifications semblables aux dessins brodés sur les textiles Kuba (dans E.Torday & T.A.Joyce, Notes ethnographiques sur les peuples communément appelés Bakuba ainsi que les peuplades apparentées: Les Bushongo – 1911).

    kuba01
    Peinture de Norman Hardy d’une femme Kuba brodant des textiles (dans E.Torday & T.A.Joyce, Notes ethnographiques sur les peuples communément appelés Bakuba ainsi que les peuplades apparentées: Les Bushongo – 1911).